Placé dans le groupe B, le Nigeria s’avancera nettement favori pour son premier match à la CAN 2019 samedi face au Burundi (19h en France, 17h GMT). Mais un paramètre interroge tout de même et laisse présager d’une rencontre moins déséquilibrée que prévu. En effet, plusieurs Super Eagles sont tombés malade au cours de la préparation, ce qui les a conduits à manquer une semaine d’entraînement.

«Malheureusement, nous n’avons pas tout le monde parce que quatre ou cinq de nos joueurs n’ont pu s’entraîner qu’à partir de mercredi. Ils ont manqué une semaine de préparation physique, nous n’avons donc pas la meilleure équipe», a expliqué le sélectionneur du Nigeria, Gernot Rohr, ce vendredi devant la presse. «Nous avons eu un match amical contre le Zimbabwe sous une pluie battante (0-0 le 8 juin), certains d’entre nous ont attrapé un rhume et la moitié de notre équipe est tombée malade.»

Déterminé à jouer le coup à fond pour le premier match de son histoire à la CAN, le Burundi tentera d’en profiter.