Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Remplacé par Farouk Ben Mustapha juste avant la séance de tirs au but face au Ghana (1-1, 5-4 tab) lundi en 8es de finale de la CAN 2019, le gardien de la Tunisie, Mouez Hassen, avait laissé exploser sa colère avec des mots et des gestes déplacés. 24 heures après cet épisode, le portier de l’OGC Nice a présenté ses excuses sur Twitter.

«Je commencerai tout d’abord par présenter mes excuses à mon coach, mes coéquipiers ainsi qu’à tous les supporters de l’équipe nationale. La pression de la partie ainsi que mon enthousiasme à jouer pour mon drapeau ont été les raisons de ma réaction regrettable au cours du match contre le Ghana. Je suis conscient que l’esprit sportif m’a fait défaut pendant ce laps de temps», a écrit l’Aigle de Carthage.

Hassen a ensuite assuré qu’il fera preuve d’un état d’esprit irréprochable à l’avenir. «Je compte sur la compréhension du staff, de mes coéquipiers ainsi que des supporters et m’engage à avoir une attitude positive et un esprit de cohésion pour le reste de mon parcours parmi les Aigles de Carthage», a-t-il promis. Des excuses nécessaires pour éteindre la polémique… et conserver sa place de titulaire dans le but jeudi en quart contre Madagascar ?