Grandiose, la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2019, organisée aux pyramides de Gizeh, a été saluée dans le monde entier. Un peu moins peut-être en Tunisie, où plusieurs «oublis» ont beaucoup de mal à passer. En effet, alors qu’une vidéo retraçant l’histoire de la CAN a été diffusée en marge du tirage au sort, celle-ci a fait l’impasse sur les trois CAN organisées en Tunisie, d’où la grosse colère de la Fédération tunisienne (FTF) qui a publié un communiqué samedi en fustigeant l’attitude du pays-hôte.

«Le président de la FTF, Wadii Jary, a envoyé une correspondance à son homologue égyptien, Hany Abou Rida, pour exprimer son mécontentement et étonnement quant au documentaire diffusé lors de la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2019 en Egypte. Selon la correspondance, cette vidéo mentionne la défaite de la Tunisie face à l’Afrique du Sud en finale de l’édition 1996 et montre un but marqué par la Zambie contre la Tunisie en 2015 (victoire de 2-1 en faveur de la Tunisie) sans revenir sur les éditions 1965, 1994 et 2004 organisées par la Tunisie et le sacre tunisien en 2004» , relaie Mosaïque FM.

La Tunisie s’inquiète pour son stade

D’où l’impression d’une vidéo « à charge » contre la Tunisie, même si plusieurs autres éditions de la CAN organisées ailleurs ont également été zappées. «La correspondance indique que la Tunisie méritait mieux de la part du comité d’organisation au vu des relations qui unissent les deux peuples frères et a appelé ledit comité à éviter tout manquement qui risque de porter atteinte à l’histoire sportive de la Tunisie», ajoute Mosaïque FM.

La FTF a par ailleurs publié un communiqué, photos à l’appui, pour s’inquiéter d’une part de l’état du stade de Suez, toujours en travaux et qui accueillera le groupe E de la Tunisie, et d’autre part du terrain d’entraînement prévu pour les Aigles de Carthage. Un communiqué que beaucoup ont interprété comme une forme de représailles à l’égard du pays-hôte. En espérant que les relations entre les deux sélections s’apaisent au cours des prochaines semaines…

La vidéo en question

Le communiqué de la FTF

La Tunisie s’inquiète de l’état des infrastructures à Suez