Après des derniers mois marqués par la pandémie de coronavirus, qui a entraîné l’interruption des compétitions interclubs et des matchs internationaux sur le continent, la Confédération africaine de football (CAF) se réunit ce mardi à l’occasion d’un comité exécutif qui se tiendra par visioconférence à partir de 10h (en temps universel) et qui va permettre de dresser la feuille de route des prochains mois.

Au centre des attentions, figure évidemment la CAN 2021, prévue du 9 janvier au 6 février prochains au Cameroun. En raison de l’incertitude sur la situation sanitaire et surtout du retard pris dans les éliminatoires, un report de la compétition n’est pas à exclure. En effet, la FIFA a annoncé la semaine dernière qu’aucun match de sélection ne pourra avoir lieu en septembre en Afrique, ce qui signifie qu’il faudra disputer 2 matchs en octobre et 2 en novembre pour boucler les éliminatoires dans les temps. Chargé, mais pas impossible. Reste à savoir ce qu’en pensera la CAF. La priorité est au maintien des dates initiales, mais cette option devient de plus en plus compliquée…

Le sort du CHAN 2020, qui était censé avoir lieu en avril au Cameroun, et de la CAN féminine 2020, dont le pays-hôte n’est toujours pas connu, sera également tranché. Les dates des demi-finales de Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération devraient aussi être fixées. De leur côté, les fédérations membres espèrent une nouvelle aide financière de la CAF pour faire face aux conséquences du coronavirus. Enfin, hormis les urgences du moment, l’instance panafricaine pourrait aussi décider d’innover puisque la création d’une Ligue des champions féminine figure à l’ordre du jour. Un programme chargé en perspective.

L’ordre du jour

Image

Image

Image