Les Léopards de RD Congo et les Panthères du Gabon s’affrontent ce jeudi à Kinshasa (19h GMT) pour le choc du groupe D des éliminatoires de la CAN 2021. Un duel d’Afrique Centrale entre deux équipes qui se ressemblent beaucoup.

Angola, Gabon, Gambie, RD Congo : pour beaucoup, la poule D des éliminatoires de la CAN 2021 peut être qualifiée de «groupe de la mort». Et le premier résultat, tombé mercredi, va dans ce sens puisque la Gambie, passée par le tour préliminaire et considérée comme le «Petit Poucet» du groupe, a créé la sensation en s’imposant 3-1 sur le terrain de l’Angola, pourtant présent à la dernière CAN ! Autant dire que chaque match de ce groupe s’annonce très disputé et que le moindre point vaudra très cher. C’est certainement ce que la RD Congo et le Gabon auront à l’esprit avant de s’affronter ce jeudi (coup d’envoi à 19h GMT) au Stade des Martyrs de Kinshasa dans un choc d’Afrique Centrale.

Sans Bolasie, mais avec beaucoup d’ambitions

Convalescents depuis de longs mois et décevants 8es de finaliste de la dernière CAN, les Léopards ont affiché un visage rafraîchissant le mois dernier pour les débuts de Christian N’Sengi Biembe sur le banc avec un match nul sur le terrain du champion d’Afrique algérien (1-1) suivi d’une défaite plutôt sévère contre la Côte d’Ivoire (1-3). Devant un stade totalement acquis à leur cause, Cédric Bakambu et ses coéquipiers se présenteront donc en conquérants.

 «Notre souci est d’aborder cette rencontre avec l’expression réelle de notre identité de jeu.  Avec les valeurs intrinsèques qui composent le onze national, jamais les Léopards ne joueront en fonction de l’adversaire», a prévenu le sélectionneur en conférence de presse. «Bien au contraire, on jouera comme nous savons le faire, surtout, en mettant ce dernier, en difficulté pour atteindre l’objectif de la victoire que nous sommes assignés pour cette rencontre.» Seule mauvaise nouvelle : l’absence sur blessure de Yannick Bolasie.

Patrice Neveu de retour en terrain connu

Le parcours du Gabon est un peu le même. Au fond du trou suite à leur non-qualification pour la CAN, les coéquipiers de Pierre-Emerick Aubameyang ont affiché un visage radicalement différent le mois dernier pour le premier rassemblement sous les ordres du nouveau sélectionneur, Patrice Neveu. A la clé : deux victoires contre le Burkina Faso (1-0) et face au Maroc (3-2) sur ses terres. De quoi ouvrir l’appétit des Panthères.

«L’équipe adverse a de bonnes individualités. C’est surtout le contexte qui leur est favorable, ils jouent à domicile. Mais nous avons les moyens techniques pour les mettre en difficulté et les faire douter avec nos qualités. Nous n’avons rien à craindre, nous avons le potentiel», a prévenu Neveu, qui va retrouver un stade qu’il connaît bien, puisqu’il a dirigé les Léopards de 2008 à 2010 ! A priori, les deux équipes vont se présenter avec une philosophie joueuse et susceptible d’offrir un beau spectacle. En espérant que l’enjeu ne prenne pas le pas sur le jeu…