La semaine dernière, le président du Conseil des associations de football en Afrique australe (Cosafa), Phillip Chiyangwa, a mis en cause l’attribution des CAN 2019, 2021 et 2023. Censée accueillir l’édition 2023, la Guinée a répondu sèchement à ces accusations par la voix du président de sa Fédération de football, Antonio Souaré.

« Depuis qu’ils sont arrivés dans les années 1990, ils n’ont qu’à voir combien de coupes ont été organisées (en Afrique australe, ndlr), surtout en Afrique du Sud« , a riposté le dirigeant au micro de la BBC. « Alors que des pays indépendants depuis 1958, comme la Guinée, n’en ont pas organisé une seule. (…) Nous avons quelque chose que nous maintiendrons et que nous défendrons. Et à ceux qui ne connaissent pas l’histoire, nous leur apprendrons l’histoire. » Voilà qui ne devrait pas calmer le débat…