CAN 2023 (Q) : la RDC gagne sur tapis vert contre la Mauritanie !

Le Jury disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé de sanctionner la Mauritanie pour violation des règlements de l’instance.

Le jury disciplinaire de la CAF, réuni le 8 juillet dernier, a accepté le recours de la RD Congo concernant l’inéligibilité de l’arrière gauche Khadim Diaw (25 ans), né au Sénégal et aligné par les Mourabitounes lors de la double confrontation avec les Léopards (3-1, 1-1), pour les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2023. Dans un communiqué en date du 11 juillet 2023, le Jury Disciplinaire a rejeté les arguments de défense avancés par la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), à savoir que « le joueur n’avait pas besoin d’un changement d’association puisqu’il n’avait participé qu’à des rencontres du CHAN qui tombaient en-dehors du calendrier de la FIFA et ne devaient donc pas être considérées comme une compétition “officielle” » et « que la plainte déposée par la Fécofa (Fédération congolaise de football association, ndlr) ne devrait pas être considérée comme une protestation et que les dispositions d’une telle protestation auraient dû s’appliquer ».

Les voyants au vert pour la RDC

Le Jury note en outre que « ledit joueur n’a jamais demandé le changement d’association à l’époque alors qu’il avait déjà représenté l’équipe sénégalaise dans le cadre des éliminatoires du CHAN 2020 ». Il a donc décidé de « déclarer le joueur Khadim Diaw inéligible et de sanctionner les matches auxquels le joueur a participé comme perdus par forfait par la Mauritanie ». La RDC gagne ainsi ses rencontres des 3e et 4e journées 3-0 sur tapis vert. Conséquence au classement, l’équipe de Sébastien Desabre, jusqu'alors dernière, se retrouve propulsée en tête du groupe I avec 9 points, soit deux unités d’avance sur la Mauritanie et le Gabon, à égalité avec 7 points, et devant le Soudan bon dernier, à une petite longueur de la deuxième place qualificative. Un nul à domicile face au Soudan suffira aux Léopards pour se qualifier lors de la dernière journée en septembre.

Par ailleurs, la FFRIM se voit infliger une sanction financière de 10 000 dollars. Elle peut saisir le Jury d’Appel de la CAF dans un délai de trois jours à compter de la communication de la décision du Jury Disciplinaire.

CAN 2023 (Q) : la RDC gagne sur tapis vert contre la Mauritanie !
Prudence Ahanogbe