En ouvrant le score dès la 47e seconde contre le Cameroun à Lubango (2-2), l’attaquant tunisien Amine Chermiti est entré dans l’histoire de la phase finale de la CAN en inscrivant le but le plus rapide. La veille du match, il avait demandé à son capitaine Hagui qu’elle serait la meilleure solution pour battre le Cameroun et son capitaine lui avait répondu : « marquer d’entrée de jeu ». Le conseil, visiblement, n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.