La Guinée rattrapée par la patrouille. Finaliste malheureux de la dernière CAN U17 disputée le mois dernier en Tanzanie, le Syli cadet était accusé par le Sénégal d’avoir falsifié les documents de deux joueurs, Aboubacar Conté et Ahmed Tidiane Keita, afin de les rajeunir d’un an.

Réuni le 12 mai, le conseil disciplinaire de la Confédération africaine de football (CAF) a comme pressenti donné raison au Sénégal et lourdement sanctionné la Guinée pour falsification de documents. D’après le rapport révélé par le site Foot224, les résultats de la Guinée à cette CAN sont annulés et elle perd sa place au Mondial de la catégorie au profit du Sénégal.

Le Syli U17 est également exclu des deux prochaines éditions de la CAN U17, condamné à payer une amende de 100 000 dollars et à rendre ses médailles de finaliste sous 21 jours. De leur côté, les deux joueurs incriminés écopent de deux ans de suspension. Des sanctions qui vont marquer les esprits…

Les sanctions de la CAF