Triple vainqueur de la compétition, le Ghana sera le favori naturel au moment de défier la Gambie ce lundi au Stade Olympique de Nouakchott en Mauritanie en demi-finale de la CAN des moins de 20 ans (coup d’envoi à 16h en temps universel, soit 17h en France). Sur le papier du moins, car, sur ce que les deux équipes ont montré durant cette édition, on serait tenté de dire que les Scorpions U20 partent avec un petit avantage.

En effet, les Gambiens restent sur deux probants succès face au… Ghana (2-1) lors du dernier match de poules et en quart de finale contre la Centrafrique (3-0). Cette victoire acquise face aux Black Satellites il y a tout juste une semaine pourrait d’ailleurs peser dans la balance.

La Gambie pour l’histoire

«Nous avons un avantage psychologique mais ça ne veut rien dire à ce niveau de la compétition, le Ghana l’un des plus grands palmarès du football mais nous ne nourrissons aucun complexe, nous allons donner tout ce qu’on a pour gagner cette rencontre. Oui, l’objectif c’est de gagner pour entrer dans l’histoire de notre football», a prévenu le sélectionneur gambien Matar Mboge qui rêve de faire mieux que la 3e place décrochée en 2007, ce qui passe par une qualification ce soir.

«Ce ne sera pas la même chanson, comparé au premier match», a toutefois prévenu son homologue ghanéen Abdul Karim Zito, dont l’équipe a sorti le Cameroun aux tirs au but au tour précédent (1-1, 4-2 tab) et qui reste ambitieux mais prudent. «C’est un match à élimination directe et nous serons prêts à aller chercher la victoire. (…) Sur le papier, on peut dire que le Ghana est favori contre la Gambie mais les choses ont évolué, la Gambie a une belle équipe et elle le démontre à chaque occasion sur le terrain.» Avec leur facteur X, Abdul Fatawu Issahaku, auteur de deux superbes buts de l’extérieur de la surface, les Ghanéens disposent d’une arme secrète capable de frapper à tout moment, ce qui peut faire la différence dans ce genre de match…

Sur le même sujet : l’autre demie, Ouganda-Tunisie, duel des outsiders