Interrogé par le site officiel de son nouveau club, le TP Mazembe, Patrick Carteron en a profité pour se défendre alors que de nombreuses critiques se sont élevées à la suite de sa décision de lâcher la sélection malienne à la veille des éliminatoires en Coupe du monde, pour rejoindre les Corbeaux. « Je ne pense pas avoir l’étiquette d’un mercenaire. J’ai fait le choix l’année dernière d’aller aider le peuple malien et son football à un moment critique de son histoire avec une guerre terrible. Ceci alors que j’avais la possibilité d’aller aux Emirats Arabes Unis gagner beaucoup d’argent. Vous ne le savez pas, mais j’ai gagné beaucoup d’argent en tant que joueur, ce n’est pas mon choix prioritaire d’entraîner pour l’argent« , a répondu l’ancien technicien de Dijon à ceux qui lui accusent d’avoir rejoint le club de Lubumbashi motivé par l’appât du gain. « Cela fait plusieurs mois que j’avais décidé de toute façon de quitter la sélection malienne à la fois pour retrouver un travail en club à partir de fin juin. C’est pour cela que je souhaitais démissionner à l’issue des deux matches en juin », a expliqué l’entraîneur de 42 ans.