Tout ça pour ça… Sollicité par son pays alors qu’il était sur le point de signer en Europe, Jacques Zoua (29 ans) avait répondu à l’appel de la patrie et sacrifié sa carrière en club en signant à l’AS Futuro au pays afin d’être éligible pour disputer le CHAN 2020, une compétition réservée aux joueurs locaux, avec le Cameroun. Bilan des courses : 81 minutes disputées lors du match d’ouverture face au Zimbabwe (1-0). Et puis… Plus rien…

Absent lors du deuxième match face au Mali (1-1), le vainqueur de la CAN 2017 a ensuite fait son retour sur la feuille de match lors du dernier match de poules contre le Burkina Faso (0-0). Mais il est resté sur le banc, tout comme face à la RD Congo (2-1) en quart de finale puis contre le Maroc (0-4) en demi-finales. Au mieux, le capitaine camerounais devra se contenter d’un retour sur le terrain samedi à l’occasion du match pour la 3e place face à la Guinée. Un bilan extrêmement décevant pour un joueur doté d’une solide expérience acquise en sélection A (23 capes) et en Europe (Hambourg, Bâle, Gazélec Ajaccio,…) et qui était attendu comme l’une des grandes stars de ce CHAN, qu’il avait à cœur de remporter à la maison.

Blessure diplomatique ?

Présent ce vendredi en conférence de presse, le sélectionneur des Lions Indomptables locaux, Martin Ndtoungou Mpile, a répété la version officielle justifiant l’absence de Zoua. «Comme je l’ai dit par le passé, Jacques Zoua a joué un premier match, il s’est blessé. Il n’a pas pleinement récupéré de cette blessure. Il n’avait pas atteint le niveau de récupération que je voulais», a soutenu le technicien.

D’autres sources mettent sérieusement en cause cette blessure et font état d’une mise à l’écart prononcée après que Zoua aurait demandé avec un peu trop de véhémence le versement de la prime de victoire à l’issue du succès face au Zimbabwe. Plus récemment, la tension serait encore montée d’un cran puisque le staff technique aurait mal supporté que Zoua apporte son soutien à Yannick Ndjeng, exclu du groupe jeudi après avoir critiqué les choix du sélectionneur après son remplacement face au Maroc. On est impatient de connaître la version du principal intéressé…