Clap de fin pour Benni McCarthy

Benni McCarthy a mis un terme ce jeudi, à une belle carrière, débutée il y a 18 ans. Le recordman de buts en sélection (31) avec les Bafana Bafana restera comme l'un des meilleurs attaquants africains de ces vingt dernières années.


Pour avoir vécu une carrière si formidable, qui m'a mené des terrains municipaux du Nyanga Stadium aux médailles de vainqueur en Ligue des champions et en Coupe du monde des clubs, le plus haut niveau qu'un joueur puisse atteindre en club, je dois être béni“. A l'heure de faire le bilan d'une très belle carrière, Benni McCarthy, le bien nommé, mesure le chemin parcouru.

Après 18 ans passés à écumer les pelouses de divers clubs professionnels, le sud-africain, arrivé en fin de contrat avec les Orlando Pirates, a jugé qu'il était temps d'arrêter. Et tant pis pour les rumeurs qui l'envoyaient en Chine ou aux Etats-Unis cet hiver ou, plus récemment, du côté de l'Ajax Cape Town, le club de sa ville natale.

Après avoir fait carrière en Europe, l'attaquant de 35 ans avait effectué son retour au pays à l'été 2011, en s’engageant avec les Orlando Pirates. Il y a bouclé une première saison honorable (10 buts inscrits) avant d'être freiné par des pépins physiques pour ce qui aura été sa dernière saison en professionnel (7 matches, aucun but).

Mais ce n'est pas ce souvenir qu'auront en mémoire les amoureux de Benni. L'attaquant a surtout frappé les esprits en sélection. Avec ses 31 réalisations inscrites en 79 capes, McCarthy restera comme le meilleur buteur de l'histoire des Bafana Bafana. Sélectionné pour la première fois en juin 1997, l'attaquant ne tardera pas à se faire remarquer, terminant meilleur buteur ex aequo de la CAN un an plus tard (7 buts).

La déception de la Coupe du monde 2010

Benni aura pris part à deux Coupes du monde sous les couleurs de la Rainbow Nation (1998 et 2002), inscrivant un but lors de chaque participation, bouclées par une élimination en phase de groupe. La grande déception de McCarthy avec les Bafana Bafana restera sa non-convocation pour la Coupe du monde 2010, organisée au pays. Préconvoqué par Carlos Alberto Parreira, il ne sera pas retenu de la liste finale en raison de sa méforme et de quelques écarts de conduite, notamment son surpoids qui a fini par susciter les railleries, jusqu'à son surnom de “faty Benni“.

Le pari de l'attaquant, qui avait quitté Blackburn pour West Ham quelques mois auparavant afin d'augmenter son temps de jeu en vue de la compétition, aura donc été vain, malgré l'appel du président Jacob Zuma à le sélectionner. Le Bafana Bafana annonce sa retraite internationale en novembre 2011… puis revient sur sa décision quelques mois plus tard. Revirement peu fructueux même s'il portera une dernière fois le maillot national, pendant douze minutes, face au Brésil, en septembre dernier (0-1).

Vainqueur de la Ligue des champions 2004

Révélé sous les couleurs de l'Ajax Cape Town, où il débarque à l'âge de 17 ans, McCarthy rejoint l'Europe et le grand frère de l'Ajax Amesterdam en 1997. Après deux bonnes saisons et 20 buts aux Pays-Bas, il est recruté par le Celta Vigo, où il ne parvient pas à s'imposer. En décembre 2001, il est prêté au FC Porto de José Mourinho, où il revit, marquant 12 buts en 11 rencontres ! Malheureusement, le club portugais n'a pas les moyens de conserver le Sud-africain, qui repart pour une saison galère en Galice. Mais, le Special One n'a pas oublié le buteur et le recrute à l'été 2003.

L'exercice 2003/2004 sera le plus réussi pour McCarthy. Titulaire avec les Dragons, il réalise le doublé championnat-Ligue des champions, inscrivant 19 buts en championnat et 5 sur le plan européen. Benni sera également du triomphe en Coupe intercontinentale (dont il s'agissait de la dernière édition avant qu'elle soit rebaptisée Coupe du monde des clubs) en décembre 2004. Les deux dernières saisons du Bafana Bafana à Porto seront moins réussies malgré un nouveau titre de champion en 2006.

J'ai le foot dans le sang

L'attaquant s'engage ensuite avec les Blackurn Rovers, avec qui il terminera deuxième meilleur buteur de Premier League (18 buts) en 2006/2007 derrière un certain Didier Drogba. Malgré son statut de remplaçant, il saura démontrer ses talents de buteur en scorant à 18 reprises en Premier League lors des deux saisons suivantes. Il aura toutefois davantage de difficultés à partir de 2009. Ses six derniers mois à Blackurn, avant son prêt à West Ham et sa non-sélection pour la Coupe du monde 2010, marquent le déclin d'une belle carrière.

J'ai eu une carrière professionnelle de 17 ans, qui a dépassé toutes mes attentes. J'ai été un privilégié de jouer sous les ordres de plusieurs grands entraîneurs, notamment le meilleur de tous, José Mourinho“, s'est félicité Mc Carthy. “Reconnaissant” pour tout ce que le football lui a apporté, l'homme de 35 ans va prendre un peu de repos avant de se concentrer sur ses prochains objectifs : commenter des matches à la télévision, et, surtout, obtenir ses diplômes d'entraîneur. “Le foot, c'est ma vie. J'aime le jeu, j'ai le foot dans le sang“, a joliment conclu un Bafana Bafana définitivement “Benny” par les dieux du football.

Clap de fin pour Benni McCarthy
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !