Landry Chauvin ne sera resté que sept petites rencontres sur le banc du Club Africain. Avec deux petites victoires dans l’escarcelle, l’entraîneur français n’a pas résisté aux exigences des dirigeants de l’actuel 3e de Ligue 1 tunisienne. L’ancien coach de Brest et de Nantes revient sur son petit passage en Tunisie au micro de Mosaïque FM : « Tout le monde est unanime pour dire aujourd’hui que le Club Africain joue un meilleur football. Après la réussite n’était pas rendez-vous. » Il tient avant tout à positiver et souhaite le meilleur pour son ancienne formation : « Une expérience riche et une passion débordante au sein de ce club. C’est ce qui fait son charme. Désormais, cette équipe a besoin de stabilité pour obtenir des résultats sur le moyen et le long terme. »