Actuellement en stage avant de recevoir le Sénégal le 12 octobre pour le match de barrage aller à la Coupe du monde, la Côte d’Ivoire a vu sa séance d’entraînement une nouvelle fois être entachée par une altercation entre deux joueurs. Cette fois, ce sont Arthur Boka et Cheik Tioté qui ont failli en venir aux mains.


Décidément, les préparations de match des Eléphants prennent des allures de combats de coqs par les temps qui courent. Après la bagarre entre Jean-Jacques Gosse et Abdul Razak au mois de juin, avant un match contre la Tanzanie, c’est Arthur Boka et Cheik Tioté qui se sont illustrés mardi, lors de la première séance d’entraînement de l’équipe.

A la suite d’un duel, le défenseur de Stuttgart et le milieu de terrain de Newcastle ont failli en venir aux mains, rapporte Sport-ivoire qui était sur place. Un contact un peu trop viril et les deux hommes ont commencé à s’expliquer, avant d’être très vite séparés par des coéquipiers qui se sont interposés. La tension est très vite retombée, le sélectionneur Sabri Lamouchi arrêtant le jeu dans la foulée, le temps d’une pause-boisson.

L’occasion pour les deux compères de retrouver la raison et de revenir à de meilleurs sentiments après une brève explication entre deux gorgées d’eau. Un incident donc clos, mais qui en dit long sur la volonté des Eléphants de faire taire les critiques survenues lors de leur dernière sortie face au Maroc. La Séléfanto à de l’énergie à revendre : les Sénégalais sont prévenus.