Le Ghana et les Etats-Unis s’affrontent dans la nuit de lundi à mardi à Natal pour leur premier match du Mondial 2014. Une rencontre qui s’annonce déjà décisive en vue de la qualification dans un groupe G relevé avec l’Allemagne et le Portugal.


Comme on se retrouve… Adversaires respectivement en phase de groupes et en 8es de finale des Mondiaux de 2006 et 2010, Ghana et Etats-Unis vont se croiser une fois de plus au Brésil pour ce qui sera la 3e confrontation de leur histoire. Une rencontre qui, après les deux succès ghanéens lors des précédentes oppositions, risque d’être plus disputée car elle sera quasiment déterminante pour la suite de l’aventure dans cette Coupe du monde.

Et pour cause : logées dans le groupe G, sans doute le plus relevé de la compétition, avec l’Allemagne et le Portugal, les deux sélections savent que le moindre point perdu en route pourrait coûter très cher et ce premier match sonne déjà comme un couperet avant d’aller défier la Nationalmannschaft et la Seleççao, données favorites pour la qualification.

Klinsmann : « Le football est imprévisible« 

Mais Américains et Ghanéens comptent faire valoir leurs arguments pour venir contester cette hiérarchie. Les USA ont par exemple atteint le stade des 8es de finale lors de trois des cinq dernières Coupes du monde. De son côté, le Ghana, s’il n’a disputé que deux phases finales de Mondial, a franchi à chaque fois le premier tour, pour atteindre les 8e de finale en 2006 puis les quarts en 2010. De quoi les laisser espérer de leurs chances.

Jürgen Klinsmann, le sélectionneur américain a d’ailleurs prévenu. « Nous ne nous voyons pas comme un outsider, même si beaucoup nous voient comme ça« , a-t-il indiqué, avant de poursuivre : « Parler de gagner le Mondial, ce n’est tout simplement pas réaliste. Mais la Grèce, en 2004, personne ne prédisait qu’elle gagnerait l’Euro, mais elle l’a fait. Le football est imprévisible.«