La Côte d’Ivoire s’est imposée à Recife face au Japon pour son premier match de la Coupe du monde 2014. Les Eléphants ont longtemps été menés au score avant de finir par s’imposer (2-1).


La Côte d’Ivoire est passée tout près d’une nouvelle désillusion. Pour son entrée en lice dans cette Coupe du monde 2014, l’équipe dirigée par Sabri Lamouchi a évité de justesse un revers face au Japon qui aurait fait jaser, pour finir par s’imposer en seconde période sous la pluie de l’Arena Pernambuco de Recife (2-1).

Si une première alerte de Bony (5e) venait montrer la bonne entame de match des Eléphants, en place tactiquement, l’inspiration n’était pas au rendez-vous. Derrière, ce n’était pas non plus la grande sérénité avec la charnière Bamba-Zokora en difficulté. Sensation très vite confirmée lorsque Honda profitait d’un marquage laxiste, après un corner joué en deux temps, pour avoir le temps de contrôler dans la surface de réparation et fusiller Barry d’un tir puissant sur la droite du portier ivoirien (1-0, 16e).

Un coup sur la tête des Ivoiriens, pas loin du k.o dans la foulée sur une frappe d’Uchida (22e), repoussée par le portier de Lokeren. Car s’ils avaient la possession du ballon, les Eléphants ne se montraient guère dangereux. La faute au placement de Gervinho et Kalou, trop éloignés de leurs coéquipiers. Difficile de se créer des occasions dans le jeu et il fallait attendre que Yaya Touré (25e) et Boka (30e) s’essayent sur coup franc pour faire frissonner Kawashima. Trop peu pour inquiéter les Nippons.


Côte d’Ivoire vs Japon (2-1) | Coupe du monde 2014 par afrikfoot

Drogba, le déclencheur

Face au manque de percussion de ses joueurs, Sabri Lamouchi était contraint de revoir ses plans au retour des vestiaires, surtout après un quart d’heure de jeu sans réelle rébellion. A la suite d’un nouveau raté d’un Kalou peu inspiré (60e), Drogba faisait son entrée en jeu à la place de Serey Dié. L’effet était immédiat et sur deux centres consécutifs d’Aurier, Bony (64e) et Gervinho (66e) surgissaient au premier poteau pour placer deux têtes victorieuses. Un apport décisif de l’ancien de Chelsea. Présent dans les airs et précieux à la conservation du ballon, Drogba permettait aux siens de jouer plus haut et de moins se mettre en danger.

Il avait même par deux fois la balle de 3-1 au bout des pieds, mais Kawashima (82e), puis Morishige (85e) venaient détourner le cuir des chemins du but. Occasions manquées sans conséquence puisque la victoire était au bout des quatre minutes de temps additionnel, et ce malgré la sortie de Boka sur blessure. Avec ce succès, la Selefanto rejoint la Colombie en tête du groupe C avec trois points. Les Sud-américains sont cependant leaders, à la faveur de leur large victoire sur la Grèce (3-0). Un autre visage, notamment défensif, sera toutefois nécessaire pour espérer aller plus loin dans la compétition.

 Les compositions de départ

Côte d’Ivoire : Barry – Aurier, Bamba, Zokora, Boka – Tioté, Serey Dié, Yaya Touré (cap), Kalou, Gervinho, Bony.

Japon : Kawashima – Nagatomo, Morishige, Yoshida, Uchida – Yamaguchi, Hasebe (cap) – Okazaki, Honda, Kagawa – Osako.