Le Nigeria sort par la grande porte. Opposés à la France en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014 lundi à Brasilia, les Super Eagles se sont inclinés en toute fin de match (0-2). Non sans avoir démérité tout au long de la rencontre. Emmanuel Emenike a même ouvert le score (19e) au cours d’une première période animée, mais l’attaquant de Fenerbahçe a été signalé hors jeu in extremis. Remuants offensivement et gênant l’équipe de France avec leur rapidité, les hommes de Stephen Keshi ont néanmoins concédé plusieurs occasions et Vincent Enyeama, une nouvelle fois surhumain, a longtemps retardé l’échéance (22e, 70e, 77e où le portier lillois est sauvé par sa transversale). Mais il a fini par s’incliner et précipiter l’élimination des siens en ratant sa sortie aérienne sur un corner, laissant le champ libre à Paul Pogba pour placer sa tête et délivrer les Bleus (79e). Quelques minutes plus tard, Joseph Yobo a marqué contre son camp sur un centre de Valbuena et une reprise ratée d’Antoine Griezmann (90e+2). Le premier quart de finale de l’histoire du Nigeria attendra mais le champion d’Afrique 2013 a tout donné et sort avec les honneurs. De son côté, la France affrontera le vainqueur d’Allemagne-Algérie, vendredi à Rio de Janeiro.