En ramenant le point du match nul de son déplacement en Guinée équatoriale ce dimanche (1-1), la Tunisie assure sa participation au dernier tour de qualification des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Mais ce ne fut pas sans difficulté. Les hommes de Nabil Maâloul ont légèrement dominé un début de match ouvert, dans lequel les deux sélections se sont créées des occasions. Mais, plus la première période avançait, plus les Tunisiens s’inclinaient dans la bataille du milieu de terrain, notamment en raison de nombreuses pertes de balle. Et après avoir longtemps tenu bon et colmaté les brèches ouvertes par son milieu de terrain, la défense des Aigles de Carthage a fini par céder. Randy était fauché en pleine surface par Aymen Abdennour, qui trébuchait. Penalty. Edjogo Juvenal se chargeait de transformer la sanction (35e). Côté tunisien, seul Saber Khlifa sortait du lot. L’attaquant d’Evian Thonon Gaillard n’a pas ménagé ses efforts et a offert plusieurs belles occasions à ses coéquipiers, qui ont vendangé… Revenus en seconde période avec de meilleures intentions, les Aigles ont multiplié les offensives. Une attitude qui a fini par payer. Bousculé au visage dans la surface, Khlifa provoque un penalty en faveur des visiteurs. La sanction est convertie par Oussama Darragi, permettant à la Tunisie de recoller au score (64e). Après l’égalisation, les Aigles ont tremblé jusqu’au bout et il a fallu deux parades décisives de Ben Cherfia pour que le leader du groupe H ne rentre pas bredouille et plein de doutes de son déplacement à Malabo. Mais les hommes de Nabil Maâloul ont tenu et avec six points d’avance sur la Sierra Leone et la Guinée équatoriale à une journée du terme, ils ne peuvent plus être rejoints et seront donc présents au troisième tour de qualification.

Sur le même sujet : la Tunisie s’est fait peur mais passe.