Tous les favoris ont fini par répondre présents pour décrocher leur qualification pour le 3e et dernier tour des éliminatoires au Mondial 2018. Malmenés lors du 2e tour aller, ils ont fini par se ressaisir au retour.


La logique aura été respectée. A l’exception du Togo – et encore, les Eperviers sont désormais moins bien classés au rang FIFA – éliminé par l’Ouganda, les nations phares du continent ont répondu présent pour assurer leur qualification pour la phase de groupes des éliminatoires du Mondial 2018. Accrochés ou même battus lors des manches aller, Algérie, Sénégal, Ghana, Nigeria, Egypte ou encore Mali ont rectifié le tir à domicile pour valider leur ticket et se greffer au groupe des 20 sélections toujours en lice pour tenter d’aller en Russie.

Un scénario qui a pourtant mis du temps à se confirmer, notamment après des manches aller qui ont vu les « cadors » du continent être bousculés et même battus, à l’image du Mali au Botswana (2-1) ou de l’Egypte en plein renouveau au Tchad (1-0). Deux formations qui ont su renverser la vapeur devant leur public pour l’emporter respectivement 2-0 et 4-0 pour arracher leur billet pour le dernier tour.

Des victoires en trompe-l’œil

Et si au final le résultat est au rendez-vous, la forme n’y aura pas été pour bon nombre de sélections le temps de ces doubles confrontations. Car, si d’un côté l’Algérie a su très nettement élever son niveau de jeu pour surclasser la Tanzanie à Blida (7-0) après avoir évité le pire à Dar es Salam (2-2), Ghana, Nigeria et Sénégal n’y ont pas mis la manière. Peu inspirés, les Super Eagles ont mis du temps à se défaire du modeste Swaziland, quand le Ghana s’en est remis à un coup franc de Wakaso pour trouver la faille face aux Comores, faute de faire la différence dans le jeu.

Côté sénégalais, le succès 3-0 devant Madagascar est flatteur, mais même le capitaine Cheikhou Kouyaté aura reconnu : « Tout n’était pas parfait. [Nous] avons fait une prestation moyenne. » La faute aux nombreuses occasion concédées, le tout en produisant un football loin du potentiel que recèle l’équipe. Il y a encore du travail avant le début de la phase groupes…

 Les 20 qualifiés pour la phase de groupes : Afrique du Sud
Algérie , Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Congo, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Ghana, Guinée, Libye, Mali, Maroc, Nigeria, Ouganda, RD Congo, Sénégal, Tunisie, Zambie.

*Lors du prochain tour, les équipes seront réparties en cinq groupes de quatre équipes dont chaque premier sera directement qualifié pour la Coupe du monde. La FIFA n’a pas encore indiqué la date du tirage au sort.


 Matches aller

Soudan 0-1 Zambie

Mozambique 1–0 Gabon

Maroc 2–0 Guinée équatoriale

Burundi 2–3 RD Congo

Bénin 2–1 Burkina Faso

Togo 0–1 Ouganda

Namibie 0–1 Guinée

Comores 0–0 Ghana

Madagascar 2–2 Sénégal

Libye 1–0 Rwanda

Mauritanie 1–2 Tunisie

Liberia 0–1 Côte d’Ivoire

Kenya 1–0 Cap-Vert

Angola 1–3 Afrique du Sud

Swaziland 0–0 Nigeria

Niger 0–3 Cameroun

Botswana 2–1 Mali

Tchad 1–0 Egypte

Tanzanie 2-2 Algérie

Ethiopie 3–4 Congo


 Matches retour

Gabon 1-0 Mozambique (TAB)

Ouganda 3–0 Togo

Zambie 2–0 Soudan

RD Congo 2–2 Burundi

Guinée équatoriale 1–0 Maroc

Guinée 2–0 Namibie

Rwanda 1–3 Libye

Cameroun 0–0 Niger

Congo 2–1 Ethiopie

Nigeria 2–0 Swaziland

Ghana 2–0 Comores

Egypte 4–0 Tchad

Tunisie 2–1 Mauritanie

Afrique du Sud 1–0 Angola

Côte d’Ivoire 3–0 Liberia

Burkina Faso 2–0 Bénin

Algérie 7–0 Tanzanie

Cap-Vert 2–0 Kenya

Sénégal 3–0 Madagascar

Mali 2–0 Botswana