Présent à la Coupe du monde des moins de 17 ans avec la Côte d’Ivoire, le défenseur Franck Kessié est soupçonné d’avoir triché sur son âge pour pouvoir disputer la compétition.


Depuis l’élimination du Maroc par la Côte d’Ivoire (2-1), en 8es de finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans, des doutes sont apparus par rapport à l’âge réel de l’Ivoirien, Franck Kessié, qui dispose de deux fiches différentes sur le site de la Fédération ivoirienne et sur celui de la FIFA.

Un point que s’est empressé de pointer du doigt le camp marocain, mais qui serait le fruit d’une erreur de manipulation, indique t-on dans le camp ivoirien. Contacté par espoirsdu football, un représentant de la FIF indique qu’en réalité, le site officiel de la FIF, où figure la date de naissance en question (1er janvier 1991), génère des dates de naissance aléatoire quand les informations officielles ne sont pas renseignées. Ce qui aurait été le cas pour Franck Kessié.

Une théorie dont le camp adverse dira qu’elle vaut ce qu’elle vaut, mais dont on peut se demander si elle tient réellement la route, tant les interrogations commencent à être nombreuses autour du joueur. Sur les réseaux sociaux, son âge est décrié par de nombreux internautes, là où d’autres tentent de prendre sa défense en expliquant que le joueur était présent à la CAN U17 et que rien d’illégal n’a été signalé à ce moment-là.

Mais d’un autre côté, le fait que plusieurs joueurs ivoiriens se soient fait recaler de cette même CAN, en raison de fraudes sur leur âge après des examens osseux, incite les plus septiques à rester vigilent sur ce dossier. D’autant plus que depuis l’éclatement de cette affaire, la fiche de l’Eléphanteau a mystérieusement disparu du site de la Fédération ivoirienne. Affaire à suivre.