Comment la CAN 2012 peut flinguer l’OM

Quatre. Ils seront quatre joueurs majeurs de l'OM absents pendant plus d'un mois. André Ayew, Jordan Ayew, Charles Kaboré et Souleymane Diawara seront au Gabon et en Guinée équatoriale pour y disputer la CAN 2012. Au grand dam de Didier Deschamps et des supporters marseillais.


La CAN 2012 débute dans quelques semaines et, avec elle, son lot de mécontents. Qui se situent bien souvent du côté des mécontents. En France, c'est l'Olympique de Marseille qui a fait le plus de bruit. Les Phocéens vont en effet perdre André et Jordan Ayew (Ghana), Charles Kaboré (Burkina Faso) et Souleymane Diawara (Sénégal).

Et encore, Didier Deschamps peut s'estimer heureux: sans l'incapacité chronique du Cameroun à se qualifier, l'OM devrait également se passer de Stéphane Mbia et Nicolas Nkoulou. En attendant, les Olympiens devront faire sans quatre joueurs essentiels dans chaque ligne. Devant, au milieu et derrière, le club au neuf titres de champion de France va être démuni. Et DD n’a pas attendu la prestation cinq étoiles des frères Ayew face au Red Star (5-0) pour constater à quel point ses deux joueurs vont manquer à son équipe cet hiver. Impliqués sur quatre des cinq buts phocéens au Stade de France, André (un but, une passe décisive) et Jordan (deux buts) étaient absents en Coupe de la Ligue. Ils le seront peut-être jusqu'au 12 février, date de la finale de la CAN dont les Black Stars sont les grands favoris.

“Je leur ai dit de se faire éliminer très rapidement”

Un scenario que Deschamps refuse d’imaginer. Aux frères Ayew, mais aussi à Kaboré et Diawara, il a confié un objectif : “Je leur ai dit de se faire éliminer très rapidement. S’ils se font virer après la phase de poules, ce sera très bien“, explique-t-il à RMC. Les intéressés ont répondu à leur coach qu’ils souhaitaient gagner la CAN. “Ils ne le pourront pas le faire tous les quatre, enchaine le champion du monde 98, tout sourire. Mais entre la petite et la grande finale, ils peuvent aller jusqu’au bout. Ce serait encore plus compliqué.

Depuis quatre mois, l’OM a trouvé son rythme de croisière et concédé une seule défaite en Ligue 1 (1-0 à Montpellier). Les frères Ayew, huit buts à eux deux, ne sont pas étrangers à ce redressement. Avec leur départ, plus ceux de Kaboré et Diawara, Deschamps craint le coup d’arrêt: “J’aurais aimé garder tout le monde, souffle-t-il. Depuis le stage en Espagne, il y a vraiment une bonne qualité de travail, de la sérénité. Après les moments difficiles que le groupe a traversés, il y a une idée commune. Malheureusement, on va perdre quatre joueurs. On ne les remplacera pas tous. On réfléchit pour trouver une solution.

Avatar photo
Ali Makhan