Congo-Malonga: “La balle est dans les mains de la FECOFOOT”

Relégué en Ligue 2 avec Monaco, Chris Malonga n’oublie pas pour autant le match Ghana-Congo en éliminatoires de la CAN 2012. Mais avant de réintégrer les Diables rouges, l’ex-joueur de Nancy, absent depuis la défaite contre le Burkina Faso (3-0) en août 2011, attend des garanties sur l’organisation de la part de la Fédération congolaise. “Ça fait un moment déjà que je ne joue plus pour la sélection, explique-t-il à RFI. Les dirigeants connaissent mes raisons. J’espère obtenir des garanties [au niveau de l’organisation, des primes et de l’encadrement]. C’est un peu un problème chez la plupart des sélections africaines. C’est difficile d’évoluer vers le professionnalisme certes, mais il y a beaucoup de choses insupportables pour un expatrié. Sans dénigrer l’équipe nationale, j’ai besoin de garanties. La balle est dans le camp des dirigeants de la FECOFOOT. Ce n’est pas un appel. Les choses doivent se faire naturellement. J’ai opté à 19 ans pour la sélection congolaise parce que j’en avais envie. Donc, si l’envie de continuer ensemble est commune, ils vont m’appeler et tout va rentrer dans l’ordre. […] Je ne connais pas beaucoup de personnes qui aiment le conflit en je n’aime pas ça non plus. Mais aujourd’hui, tout ça ne dépend plus de moi.

Avatar photo
Mansour Loum