Même s’il ne compte pas de cas de coronavirus détecté sur son territoire, le Burundi fait partie des pays africains qui imposent une quarantaine obligatoire de 14 jours à tous les passagers venant d’un certain nombre de destinations, dont l’Union européenne. Cette mesure prise par le gouvernement a obligé la Fédération burundaise de football (FFB) à revoir ses plans pour la double confrontation contre la Mauritanie prévue les 25 et 29 mars dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2021.

«Après avoir pris connaissance du communiqué du Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le Sida, en rapport avec les mesures de prévention contre le COVID-19, la Fédération de Football du Burundi retire tous les joueurs évoluant dans les championnats européens pour les matchs Mauritanie-Burundi et Burundi-Mauritanie», a indiqué l’instance dans un communiqué. Des éléments comme Saido Berahino et Gaël Bigirimana seront donc laissés de côté.

«Cette mesure est conséquente à la décision du gouvernement du Burundi sur les 14 jours de mise en quarantaine exigés avant d’entrer au Burundi après avoir séjourné dans les pays cités. Les 14 jours ne suffiront pas avant les jours de matchs», insiste l’instance. «La FFB saisit en même temps la Confédération Africaine de Football pour étudier les modalités d’organisation de ces matchs afin de permettre la participation de tous les joueurs qualifiés.» Au vu de l’ampleur prise par l’épidémie à travers le monde, il ne serait toutefois pas étonnant que la CAF décide de tout simplement reporter la 3e et 4e journées des éliminatoires…

Le communiqué de la Fédération burundaise

L’image contient peut-être : texte