Alors que l’Europe et plus généralement le monde du foot sont à l’arrêt en raison de la pandémie de coronavirus, les clubs allemands reprennent un à un le chemin de l’entraînement. Après 15 jours de séances adaptées en petits groupes, afin de respecter les mesures de distanciation sociale, des clubs comme Wolfsburg vont même reprendre l’entraînement collectif dès lundi. Défenseur central des Loups, Marcel Tisserand admet qu’il se pose quelques questions.

«On nous a dit que les entraînements allaient reprendre normalement, comme avant l’épidémie.  A partir de lundi, normalement, on a l’entraînement collectif qui recommence», a indiqué l’international congolais au micro de RMC, avant de faire part de ses inquiétudes. «On voyait bien que ça ne s’améliorait pas en France, bien au contraire. Et on se posait des questions. On se demandait : ‘mais pourquoi nous ?’ On a un peu moins de cas, c’est peut-être pour ça que les clubs décident de reprendre un peu plus tôt mais on s’est posé quelques questions au départ.»

Des craintes légitimes même s’il est vrai que l’Allemagne parvient pour l’instant à ne pas se laisser submerger par l’épidémie.