En mars dernier, Tiémoué Bakayoko optait pour l’équipe de France après s’être pourtant entendu pour défendre les couleurs de son pays d’origine, la Côte d’Ivoire. Sauf que le milieu de terrain de 22 ans a connu une première cape très compliquée contre l’Espagne (0-2) et n’a pas été rappelé par Didier Deschamps pour le mois de juin. Le match contre la Roja étant seulement amical, le Monégasque reste éligible pour les Eléphants, mais celui-ci n’entend pas revenir sur sa décision.

« Un choix arrêté ? Oui, c’est arrêté, je ne reviendrai pas en arrière« , a assuré le champion de France au micro de Canal+. « Ma première sélection en équipe de France, ça a été un moment très fort. Il y a eu beaucoup de polémiques par rapport à la sélection de Côte d’Ivoire avec qui je m’étais plus ou moins entendu pour une venue. Et lorsque j’ai appris que Didier Deschamps voulait me prendre, beaucoup de choses se sont mélangées, et j’ai décidé de choir la France. »