Tenante du titre, la Côte d’Ivoire a été éliminée dès la phase de groupes de la CAN 2017. Cette désillusion a entraîné la démission de son sélectionneur, Michel Dussuyer. Avant de faire ses valises, le technicien français a tenté d’expliquer l’échec à la CAN en conférence de presse. « Je pense que pour réussir dans une CAN qui est très exigeante, il faut avoir un groupe prêt mentalement à faire face à ses exigences en termes d’impact physique, d’agressivité mais aussi de volonté. Nous étions sur une très bonne dynamique après les deux matchs amicaux à Abu Dhabi. J’ai ressenti une cassure quand nous sommes arrivés à Oyem (lieu du rassemblement des Eléphants, ndlr). Depuis, j’essaie encore de me l’expliquer« , a révélé l’ancien sélectionneur de la Guinée.

« J’ai discuté aussi avec les membres du Comité Exécutif pour trouver des réponses. J’ai alerté les joueurs à la veille du match contre le Togo (0-0). Sur ces trois matchs, je n’ai pas retrouvé mon équipe et moi-même je ne suis pas parvenu à redynamiser et à donner un élan à mon équipe. Je n’ai pas trouvé les clés« , a reconnu le sélectionneur démissionnaire. « Comme vous le savez, les matchs se jouent à pas mal de choses et les détails font la différence. Par moment, on n’était pas suffisamment concentré sur notre sujet, à l’image des deux buts encaissés face à la RD Congo (2-2). Je pense aussi que les joueurs le ressentent comme une cruelle désillusion. Et pour beaucoup qui sont à leur première compétition de cette envergure, cela leur servira pour l’avenir. » C’est donc sur ce constat implacable que Dussuyer tire sa révérence.