C’est l’un des moments marquants de ce début des éliminatoires de la CAN 2021. On jouait la 21e minute du match Côte d’Ivoire-Niger (1-0) samedi quand Nicolas Pépé obtient un penalty. Le Gunner s’apprête à se faire justice lui-même lorsque Max-Alain Gradel surgit, insiste pour s’emparer du ballon, frappe le penalty… et bute sur le gardien adverse. Pour la première fois depuis cet épisode, le Toulousain a pris la parole à l’occasion d’une interview réalisée en zone mixte après le match et diffusée par la RTI.

«J’ai manqué de concentration parce qu’il y a eu trop de discussions avant de tirer le penalty. Quand il y a une hiérarchie établie par le coach, c’est important de la respecter et cela évite beaucoup de déconcentration», a lâché l’ancien Stéphanois en sous-entendant donc l’existence d’une hiérarchie que Pépé n’aurait dans un premier temps pas respectée. L’Eléphant a ensuite calmé le jeu en concluant : «Ce sont des choses qui arrivent, les autres aussi voulaient bien faire. Le plus important c’est le groupe.»

Des propos étonnants puisque ni le sélectionneur Ibrahim Kamara ni le capitaine Serge Aurier, qui ont commenté cette affaire, n’ont mentionné cette hiérarchie, l’ancien Parisien affirmant même qu’il n’en existe aucune…