Côte d’Ivoire : Renard explique la déroute de Yaoundé

La défaite avait marqué les esprits. Mi-septembre, la Côte d’Ivoire avait sombré 4-1 à Yaoundé contre le Cameroun lors des éliminatoires de la CAN 2015. Si cette défaite n’as pas empêché les Eléphants de valider leur billet pour la phase finale de la compétition, elle reste forcément présente dans les esprits à quelques heure d’une nouvelle confrontation déterminante entre les deux sélections. “On s'était fait étriller à Yaoundé“, reconnaît le sélectionneur Hervé Renard.

Tout le monde sait que le Cameroun est un très grand pays de football en Afrique, mais en septembre, quand on a joué à Yaoundé, c'était après la Coupe du monde, beaucoup de joueurs n'avaient pas encore rejoué dans leurs clubs, le moral était bas, après avoir manqué la qualification pour les 8e de finale pour 32 secondes“, explique le technicien français. “Les joueurs étaient très affectés“. Pour lui, l’état d’esprit a changé depuis et des progrès étaient tangibles dès la manche retour (0-0) : “on avait fait un bon match, on avait touché la barre et on avait dominé à dix contre onze. Entre les deux matches, de nouveaux joueurs sont arrivés, la sérénité est revenue“.

Côte d’Ivoire : Renard explique la déroute de Yaoundé
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.