Nommé sélectionneur de la Côte d’Ivoire pour deux ans mardi, Marc Wilmots n’est pas passé par le processus de candidatures initié par la Fédération ivoirienne (FIF) pour succéder à Michel Dussuyer. L’instance a bien entamé des discussions avec 4 des 59 postulants mais pour « des raisons liées à la langue, au lieu de résidence, aux prétentions salariales, à la disponibilité du candidat dans les délais prescrits… et à leur intérêt réel pour notre projet« , les discussions ont capoté, a expliqué le vice-président de la FIF, Sory Diabaté, au site Sport-Ivoire.ci. Pas satisfaite par les candidatures reçues, l’instance a donc pris initiative d’entrer en contact avec le Belge. Avec succès.