Initialement prévue en région parisienne, la rencontre amicale du 8 février entre les Eléphants de la Côte d’Ivoire et les Aigles du Mali devrait être déplacé. Selon la presse locale, les responsables de la Fédération ivoirienne de football (FIF) sont embarrassés depuis le refus de Paris de céder son stade, situé dans sa banlieue (La Courneuve). La raison évoquée? Des risques d’affrontements entre pro-ADO et pro-Gbagbo. C’est donc par souci de sécurité que la capitale française préfère dire non aux Eléphants. La FIF se serait donc tournée vers Valence, dans la banlieue de Lyon et le match devront donc avoir lieu au Stade Georges Pompidou.