Président de la section football du Daring Club Motema Pembe depuis juin 2019, Vidiye Tshimanga se retrouve accusé de malversations financières. Ayi Idambituo, ancien président des Verts et Blancs de la capitale congolaise, accuse l’actuel dirigeant de détournement de fonds d’un montant équivalent à un million de dollars ainsi que d’un retard d’au moins six mois dans le paiement des salaires des joueurs et membres du staff technique.

En réaction, l’accusé a plaidé pour l’ouverture d’un audit afin d’établir ses responsabilités… mais pas à n’importe quelles conditions. «J’invite donc cet énergumène en quête de notoriété ou tout Imanien (le surnom des supporters du DCMP, ndlr) qui le désire, à engager le bureau d’audit international tel que Price Waterhouse Coopers, Deloitte, EY ou encore KPMG. Les frais seront à la charge du demandeur bien entendu. Je me soumettrai ainsi que mon comité à tout résultat qui en découlera devant les juridictions compétences», a affirmé Tshimanga sur sa page Facebook, avant de hausser le ton.

«Toute accusation de détournement sans fondement ni preuve fera subir à son auteur, la même célérité de la loi. Créer le désordre et atteindre à la dignité et la réputation d’un individu sans fondement s’appelle calomnie, imputation dommageables et/ou diffamation. L’Etat de droit se conjugue dans toutes les circonstances et surtout au présent», a-t-il prévenu. Une réponse qui semble taillée sur mesure… Le milieu sportif assistera-t-il à un nouveau tournant dans ce dossier ? Affaire à suivre !

Suite à une publication et une émission télévisée dans lesquelles un ancien membre du comité de direction s’est permis…

Publiée par Vidiye Tshipanda Tshimanga sur Lundi 6 juillet 2020