Président de la CAF, Issa Hayatou a exigé dimanche que des « sanctions exemplaires » soient prises par les autorités algériennes après le décès d’Albert Ebossé Bodjongo sur le terrain samedi, victime d’un pavé lancé par ses propres supporters. « Le football africain ne saurait être le terreau de quelque phénomène de hooliganisme que ce soit. Nous attendons que des sanctions exemplaires soient prises, car la violence n’a pas sa place dans le football africain en particulier et le sport en général« , gronde le dirigeant. « Nous nous investirons avec la dernière énergie pour éradiquer toute forme de violence ou de comportement antisportif sur les stades du continent« . Le président de l’instance dirigeante du football africain a également présenté ses condoléances à la famille de l’attaquant camerounais. « Mes pensées vont d’abord à la famille et aux proches de ce jeune qui n’aspirait qu’à vivre paisiblement sa passion pour le football dont il avait fait son métier, ce qui l’a conduit à émigrer hors de son pays« .