Samir Zaher, le président de la Fédération égyptienne, est inquiet. Le patron de l’EFA tente de rallier ses troupes en pointant du doigt les troubles politiques actuels, qui pourraient avoir un impact sur le football local à un mois de la reprise du championnat. « L’Egypte passe par une phase critique qui pourrait avoir un impact sur l’avenir du football dans notre pays, a expliqué Zaher. En tant que dirigeant du football, je supplie tout ceux qui sont impliqués dans notre sport de s’unir pour maintenir le football en vie. Nous allons appeler les dirigeants des clubs et les autorités à se réunir afin de discuter de la situation actuelle et de plans pour l’avenir du football égyptien.«