Le club nigérian d’Enyimba est sans aucun doute la meilleure équipe de l’histoire du football nigérian. Et pour cause les Aba Warriors sont les seuls à avoir ramené à deux reprises la fameuse Ligue des Champions au pays et dans la même période avoir imposé leur domination sur le plan national. Afrik-Foot revient sur la vie de cette équipe.


L’Enyimba International Club voit le jour en novembre 1976 dans l’est du pays dans l’Etat d’Abia. Le club est pris en main par un fonctionnaire nommé Jerry Amadi Enyeazu. Mais à la suite d’un problème géographique par rapport à leur état, la formation nigériane connaît des débuts tardifs et compliqués en première division nigériane. Leur première participation dans l’élite du football nigérian n’arrive qu’en 1990, lors de la création de la nouvelle Ligue professionnelle qui prend en compte toutes les nouvelles données géographiques du pays.

Cette année là, le club a terminé 13e au classement, remportant seulement 5 rencontres sur 30. L’année suivante, les Eléphants populaires gagnent 8 matchs sur 30 et terminent 15e, et sont donc relégués. Après deux saisons passées en seconde division, les Aba Warriors font leur retour dans l’élite en 1994 en alignant les places d’honneur en finissant notamment 3e cette année là.

Une domination sans partage dans les années 2000

Ce n’est que partie remise, car le succès en championnat arrive finalement en 2001 pour Enyimba sur le plan national avec leur premier titre de champion du Nigeria en poche. Ce premier sacre marque le début d’une longue domination dans cette compétition puisque les coéquipiers du portier international Vincent Enyeama gagnent au moins 5 titres de champion entre 2002 et 2010, dont trois d’affilés de 2002 à 2005.

Après avoir marqué leur empreinte sur la scène nationale, les Aba Warriors vont en faire de même en Ligue des Champions en étant le seul club nigérian à avoir remporté le trophée continental et ceux à deux reprises, et d’affilée, en 2003 face aux Egyptiens d’Ismaily et en 2004 face aux Tunisiens de l’Etoile du Sahel. Un exploit réalisé aussi par le club congolais du Tout Puissant Mazembe en 1698 et tout récemment en 2009. Depuis 2010 et son dernier titre de champion du Nigeria, le club d’Enyimba est rentré dans le rang dans les deux scènes et ne gagne plus de trophées. Reste à savoir si cette période de vaches maigres durera ou pas.

 Toutes les informations sur le club d’Enyimba ici.