C’est le flou le plus total du côté de l’Etoile Sportive du Sahel. Alors que depuis jeudi les joueurs sont en grève de l’entraînement en signe de protestation contre le non-paiement des salaires depuis maintenant trois mois, le président du club, Hafedh Hemaied, se voit intenter un procès par trois avocats et 56 « actionnaires ». Il est notamment reproché au très critiqué dirigeant sa gestion d’un club désormais au bord du dépôt de bilan. La plainte déposée vise donc à l’écarter de la gestion de l’équipe la confier à un administrateur judiciaire. Malgré ses problèmes en interne, le club de Sousse est tout de même parvenu à se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.