Ahmed Akaichi a obtenu gain de cause. En rupture totale avec les dirigeants et les supporters de l’Espérance de Tunis, l’attaquant de 26 ans a été autorisé par la commission de conciliation et de résolution des litiges de la Fédération tunisienne (FTF) à racheter sa dernière année de contrat afin d’être libre de s’engager avec le club de son choix. L’international tunisien devra au préalable verser la somme de 572 000 dinars à l’EST (environ 265 000 euros). Akaichi disposerait de touches avec Reading (Championship) et en Turquie.