L’affaire qui oppose Youssef Belaili à l’Espérance de Tunis prend une tournure pour le moins inquiétante. Privé d’entraînement depuis le début du mois de février, et son refus pour l’heure de prolonger son contrat, le milieu de terrain avait dans un premier temps fait venir un huissier de justice pour faire constater sa situation au sein de la formation tunisienne. Une décision qui est visiblement mal passée chez certains fans des Sang et Or, puisque l’avocat du joueur a indiqué sur les ondes de Shems FM que son client a depuis reçu des menaces de mort. Une situation grave que dénonce Me Ali Abbes, qui a par ailleurs fait savoir qu’en raison de ces incidents, Belaïli n’était pour l’heure pas enclin à porter les couleurs de l’EST.