Le football féminin va entrer dans une nouvelle ère au Maroc ! C’est du moins l’objectif du «plan Marshall pour développer le foot féminin» qui a été signé jeudi entre la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), la Ligue Nationale du Football Féminin (LNFF), les Ligues Régionales et la Direction Technique Nationale (DTN). Le Président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, la Présidente de la LNFF, Khadija Ila, et le Directeur Technique National, Osian Roberts, étaient présents pour l’occasion.

Ce plan vise à atteindre plusieurs objectifs, dont le plus symbolique est de porter à 90 000 le nombre de joueuses licenciées au Maroc à l’horizon 2024. Autre décision importante : le lancement d’un championnat professionnel féminin (D1, D2) dès la saison prochaine avec une première division de 14 équipes et une deuxième division de 30 équipes réparties en deux groupes. Un championnat national U17 féminin et des championnats régionaux des catégories de jeunes chez les filles doivent également voir le jour.

Un budget multiplié par 6 !

Ces efforts devraient se traduire par une progression tangible des sélections féminines marocaines puisque la FRMF attend que celles-ci se qualifient régulièrement aux phases finales des coupes d’Afrique des nations de toutes les catégories ; qu’au moins un sacre à la CAN soit décroché dans une catégorie de jeunes ; qu’au moins une qualification en Coupe du monde soit décrochée dans une catégorie de jeunes ; que les A se qualifient à la Coupe du monde 2023 et aux Jeux Olympiques 2024. L’idée étant d’installer durablement l’équipe nationale féminine dans le top 3 du classement des meilleures équipes nationales africaines et dans le top 50 du classement FIFA.

Pour y parvenir, au niveau des moyens, le budget de fonctionnement du football féminin va connaître un énorme bond et passer de 1 million d’euros à 6 millions d’euros1 000 cadres techniques pour le football féminin seront également formés. Alors que la FIFA et la CAF insistent sur le développement du football féminin, le Maroc met ainsi toutes les chances de son côté pour aborder au mieux ce virage décisif.