Jeffrey Webb n’est pas content et il le fait savoir. Le président de la CONCACAF et de la task force de la FIFA contre le racisme et la discrimination explique qu’il existe des « divergences manifestes » entre ce qu’il a vu à la Coupe du monde pouvant représenter une forme de racisme ou de discrimination et l’interprétation qu’en fait la commission de discipline de la FIFA. Une partie des supporters mexicains ont ciblé les Lions Indomptables avec des insultes homophobes lors de Mexique-Cameroun (1-0). Ils n’ont pas été sanctionnés par l’instance. Motif : les chants n’étaient pas destinés à un joueur particulier. Par ailleurs, certains supporters croates et russes ont affiché des drapeaux néonazis au cours de la compétition, sans être sanctionnés. Explication de la FIFA : ils n’ont pas pu être identifiés… La task force de la FIFA n’a pas pu se réunir depuis septembre dernier, l’instance ayant été incapable de planifier une nouvelle réunion…