FIFA : Haïmoudi tire sa révérence

Le meilleur arbitre africain des deux dernières années, Djamel Haïmoudi, a annoncé sa retraite au lendemain de la Coupe du monde 2014, lors de laquelle il a dirigé quatre matchs.


Clap de fin pour Djamel Haïmoudi. A seulement 43 ans, l'arbitre algérien a décidé de prendre sa retraite internationale après avoir officié lors du match de classement pour la troisième place de la Coupe du monde 2014 entre les Pays-Bas et l'Argentine. La fin d'une aventure pour le juge central devenu arbitre international depuis 2004 et qui s'est achevée au Brésil avec trois autres rencontres : Australie–Pays Bas, Costa Rica-Angleterre et Belgique- Etats Unis en huitième de finale.

10 ans de carrière internationale et autant d'affiches

Désigné meilleur arbitre africain en 2012 et 2013, il avait officié notamment lors de la finale de la Coupe d’Afrique des nations 2013 avec l'affiche Nigeria – Burkina Faso en 2013, ou encore lors du match pour la 3e place de la Coupe des confédérations Italie-Uruguay, toujours en 2013.

Je suis content d’avoir réalisé une telle carrière. Je pense qu’il n’y a pas mieux que d’une telle fin. Prendre sa retraite internationale à l’issue d’une Coupe du monde où j’ai dirigé quatre matchs, dont la petite finale, restera un moment très important dans ma carrière“, a-t-il indiqué sur le site officiel de la FIFA. “Cela m’a permis de quitter les terrains par la grande porte en cédant ma place aux jeunes. Avoir hérité du match classement veut dire que les responsables de l’arbitrage au niveau de la FIFA me font confiance et cela m’honore beaucoup. C’est aussi un grand honneur pour l’Afrique

Reconversion en vue

Devenu le premier arbitre africain à arbitrer une “petite finale” de Coupe du monde, Haïmoudi avait été un précurseur en 2010 en étant le tout premier arbitre à tester le système Hawk-Eye pour la FIFA, lors du Mondial des clubs 2012. A son actif il comptabilise notamment quatre Coupe d’Afrique des nations, une Supercoupe de la CAF, un Mondial des moins de 20 ans disputé en 2011, et des rencontres de Ligue des champions et Coupe de la CAF.

Place désormais au repos, avant peut-être d'intégrer une commission d'arbitrage. Lui ne serait pas contre cette idée, notamment pour ce qui serait de venir en aide à l'arbitrage algérien. “Si mon pays a besoin de moi pour aider les jeunes arbitres et leur transmettre ce que j’ai acquis comme expérience, je ne serais heureux de répondre présent“, a-t-il fait savoir.

Avatar photo
Malick Bamba