Officiellement intronisé président de la FIFA depuis jeudi, Issa Hayatou a débuté l’intérim de Sepp Blatter à la tête de l’instance. 90 jours durant lesquels le dirigeant camerounais entend tenter de redorer le blason du football mondial. « Il s’agit certainement d’une situation sans précédent pour la FIFA. Mais nous restons concentrés sur le processus de réforme nécessaire, l’élection présidentielle et sur le soutien aux enquêtes en cours. Pour restaurer la confiance du public, c’est un objectif crucial« , a-t-il indiqué au moment de sa prise de fonctions.