Fervent partisan d’un élargissement du nombre de participants à la Coupe du monde, le président de la FIFA, Gianni Infantino, s’active pour que ses plans deviennent réalité. Lors d’une conférence à l’université de Bogota lundi, le dirigeant a ainsi détaillé la possibilité d’un Mondial à 48 nations contre 32 actuellement à partir de 2026. « Les 16 meilleures équipes sont qualifiées pour la phase de groupes du Mondial et (…) les 32 autres jouent au préalable un match de barrages trois jours avant le début le Mondial pour déterminer les 16 autres équipes« , a proposé l’Italo-Suisse.

« On va en débattre ce mois avant de prendre une décision en 2017. Comme ça, on aurait 16 équipes de plus qualifiées en phase finale. Elles joueraient leur présence sur un match, ce qui serait absolument incroyable du point de vue de l’intensité. » Infantino avait récemment indiqué qu’il souhaite voir au moins deux nations africaines supplémentaires prendre part à la compétition.