A force de jouer avec le feu… Déjà suspendue à deux reprises en début et fin d’été par la FIFA pour cause d’ingérence gouvernementale, la Fédération nigériane de football (NFF) est encore une fois dans le viseur de l’instance dirigeante du ballon rond. L’élection d’Amaju Pinnick au poste de président de la NFF le 30 septembre dernier et la reconnaissance du scrutin par la FIFA devaient pourtant marquer la sortie de crise. Mais la Haute Cour de Jos a annulé l’élection suite aux recours déposés par deux membres du précédent comité exécutif de la NFF qui avait porté à sa tête Chris Giwa en août dans des conditions controversées. Le président de la CAF, Issa Hayatou a rencontré des officiels nigérians la semaine dernière lors de la CAN féminine en Namibie et les aurait prévenus que la FIFA s’apprêterait à agir lundi. Pour l’heure, l’instance dirigeante du ballon rond n’a rien annoncé mais elle a déjà indiqué qu’en cas de nouvelle suspension, le Nigeria serait suspendu jusqu’au prochain congrès de la FIFA en mai 2015. Déjà mal parti sportivement dans les éliminatoires, le champion d’Afrique serait alors dans l’incapacité de défendre son titre lors de la prochaine CAN.