FIFA : Le Prince Ali contraint Blatter à un second tour

Il faudra donc un deuxième tour. Sans surprise, Sepp Blatter et le Prince Ali n’ont pas pu se départager vendredi à Zurich lors du premier tour de l’élection pour la présidence de la FIFA. Aucun des deux candidats n’a reçu les deux-tiers des voix des 209 associations membres, seuil minimal pour être élu dès le premier tour. Avec 133 voix contre 73 pour le Prince Ali sur les 206 suffrages exprimés, Sepp Blatter dispose toutefois d’un boulevard pour être élu lors du deuxième tour où la majorité simple (50% des suffrages exprimés) sera suffisante pour que le Suisse entame un 5e mandat. Seules 7 voix lui ont d'ailleurs fait défaut pour être réélu dès le premier tour. Malgré le Fifagate, qui l’a affaibli, Sepp Blatter conservera donc, sauf invraisemblable retournement de situation, sa mainmise sur la FIFA. Verdict dans deux heures environ.

FIFA : Le Prince Ali contraint Blatter à un second tour
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.