couverture_passeport.jpg

Engagée dans la lutte pour la protection des footballeurs, l’association Foot Solidaire lance son « Passeport » pour venir en aide aux plus jeunes, face à un univers particulier en proie à de nombreuses dérives. Un outil qui se veut pédagogique et informatif afin de les prévenir de certaines embûches dans leur parcours sportif.


A partir du 1er avril, un énorme changement va venir chambouler le monde du ballon rond avec la modification par la FIFA du règlement sur la collaboration avec les intermédiaires. Règlement qui va supprimer l’obligation de licence pour les agents de joueurs, permettant ainsi à quiconque -ou presque- de pouvoir se définir comme agent et ainsi démarcher joueurs et clubs et participer aux transactions relatives aux transferts de joueurs, ce qui aura pour conséquence l’explosion du nombre d’intermédiaires.

A l’heure où des millions de jeunes rêvent d’embrasser un jour une carrière de footballeur, mais que la plupart manquent cruellement d’informations et de protections, le danger qui les guette est immense. Avec toutes les dérives liées aux agents peu scrupuleux, les jeunes talents africains vont voir la pression s’accentuer sur leurs épaules avec des détections et recrutements sauvages.

Ancien international camerounais passé par Dunkerque, Boulogne sur Mer pour finir sa carrière à Sanoi Saint-Gratien dans le championnat de France, Jean-Claude Mbvoumin est en croisade face à ces dérives avec l’association Foot Solidaire qu’il préside. L’ancien Lion Indomptable, qui milite depuis 15 ans, vient désormais en aide aux jeunes joueurs en difficulté, surtout originaires du continent africain, et souvent victimes de ces abus.couverture_passeport.jpg

Pour prévenir des dérives à venir, Foot Solidaire a lancé depuis le 1er mars l’opération « Balle au pied, Passeport en main ! », avec pour objectifs de « collecter des fonds à travers la vente des Passeports Foot Solidaire pour créer un centre d’information du jeune footballeur en Afrique de l’Ouest, à Dakar« .

Parrainé par Benjamin Nivet, capitaine de Troyes, ce Passeport, véritable outil pédagogique pour les jeunes footballeurs de 12 à 19 ans, a également pour but de donner des repères aux jeunes joueurs, pour une protection et une gestion réussies de leur pratique et de leur mobilité sportives en France ou vers la France. De la préparation à un essai, au choix de l’agent, en passant par les différents contrats et la nutrition, les plus jeunes mais pas seulement peuvent y trouver les bases qui pourront leur permettre de s’éviter plus d’une déconvenue dans leur parcours.


Info Passeport Foot Solidaire

version papier 10 euros, disponible sur commande auprès de l’association

version numérique 7,99 euros, commandable sur ce lien