Il y a 18 ans jour pour jour, le Sénégal créait la sensation en battant l’équipe de France (1-0), championne du monde en titre, pour son entrée en lice à la Coupe du monde 2002. Invité à revenir sur ce match par le quotidien sénégalais Record, l’ancien international tricolore Emmanuel Petit estime que tout ne s’est peut-être pas joué sur le terrain.

«Les marabouts ont contribué (éclats de rires)», a glissé l’actuel consultant de RMC Sport. «Je vais vous raconter une anecdote : un an avant la Coupe du monde en Corée, je suis sur une plage en France. Je vois un vendeur à la sauvette qui vient me voir et que je connaissais. Il me regarde sérieusement et me dit : ‘tu sais la Coupe du monde qui se joue dans un an, la France va jouer le Sénégal et va perdre par un but à zéro, parce que nos marabouts sont très puissants au Sénégal. Vous allez voir’. Ça m’est venu à l’esprit et je me suis dit peut-être que la France a été maraboutée.»

18 ans après, ce match fait toujours autant parler dans un pays comme dans l’autre !