Initialement prévues pour le 28 décembre, les élections à la présidence de la Fédération gabonaise n’auront pas lieu. Le Comité de normalisation de l’instance a annoncé le report du scrutin pour 2014, vraisemblablement pour le mois d’avril. Le mandat du Comité de normalisation a quant à lui été prolongé jusqu’au 31 mars 2014. Un report qui vient confirmer la thèse des pressions exercées par le pouvoir gabonais afin d’avoir la main-mise sur la Fédération et ainsi pouvoir placer son candidat lors des élections.