Hors de lui au coup de sifflet final d’un match tendu et haché par de nombreuses fautes, le capitaine du Ghana, André Ayew, était particulièrement remonté à l’issue de la rencontre face au Gabon (1-1) ce vendredi à la CAN 2021. Interrogé sur les raisons de sa colère, l’attaquant d’Al Sadd a littéralement découpé les Panthères.

«C’est le football, je pense que le Gabon l’a joué très petit, très ‘unfairplay’, une marque de petits joueurs», a lâché l’ancien joueur de l’OM au micro de Canal+ Afrique. «Cela s’est vu qu'Aubameyang et Mario (Lemina) n’ont pas joué parce que, s’ils avaient été sur le terrain, je ne pense pas que ceci se serait passé.»

Une référence au but égalisateur de Jim Allevinah à la 88e minute, que le Black Star ne digère pas pour une raison bien précise. «Qui a mis le ballon en touche ? C’est nous qui mettons le ballon en touche parce qu’un de nos joueurs est au sol. Alors, le fair-play du football c’est que quand une équipe met le ballon en touche, on lui rend le ballon, tout simplement ! C’est tout ce qu’on dit. C’est pour ça qu’ils marquent, sinon tout le match ils n’ont pas d’occasions», a encore pesté Ayew devant les médias.

Avec un petit point au compteur, le Ghana sera dans l’obligation de gagner mardi face aux Comores pour espérer passer en 8es de finale.