L’agence anti-corruption du Chana a procédé mardi à une perquisition au siège de la Fédération ghanéenne de football (GFA) dans le cadre d’une enquête pour corruption présumée à la GFA. La semaine dernière, la FIFA, très à cheval sur la non-ingérence politique dans les affaires du football, avait indiqué que le gouvernement ne pouvait ordonner des enquêtes que sur l’utilisation de l’argent qu’il donne à la Fédération mais pas sur les fonds qu’elle tient d’entreprises. Selon la Fédération, ce sont précisément « des documents relatifs aux accords de parrainage entre la GFA et diverses entreprises » que les agents voulaient examiner. Le gouvernement et la fédération se sont récemment opposés sur la nomination d’Abedi Pelé à un poste vacant à la Confédération africaine.